Le projet GNU fête ses 30 ans

Green iTec – Logiciel Libre

Le projet GNU célèbre ses 30 ans d’existence.

[ Celebrate 30 years of GNU! ]

Le projet GNU célèbre 30 ans d’activités, c’est l’occasion qu’a choisi l’organisation Free Software Foundation – FSF (Fondation pour le logiciel libre) pour co-organiser un peu partout dans le monde des événements pour célébrer les 30 ans de projet GNU. Notamment on organisant les journées d’action GNU-a-Day qui permettent d’appréhender en 30 jours le logiciel libre ses enjeux et la philosophie du projet GNU

Après 30 ans le projet GNU fédère des milions de passionnés à travers le monde, Richard Stallman (fondateur du projet GNU et du mouvement pour le logiciel libre) n’aurait certainement pas imaginé que le projet GNU prenne une telle ampleur et change fondamentalement la perception du logiciel…

En France c’est à l’Initiative de l’APRIL (Association pour la promotion et la défense du logiciel libre) que cet événement sera célébré, à Paris le 21 septembre 2013, tous les détails concernant cet évènement sont disponible sur le site web de l’APRIL

Ces manifestations ne sont pas uniquement destinés aux acteurs ou aux organisations militants en faveur du logiciel libre, mais à toutes personnes désirant faire connaissance avec cet environnement, mieux connaître le logiciel libre, discuter avec des acteurs impliqués dans des projets libres, échanger, partager…

C’est en tous cas l’occasion pour moi d’encourager tous les acteurs impliqués dans différents projets ainsi que tous ceux et celles qui œuvrent pour le logiciel libre.

  • S’informer, Agir …:

Mimmo D.DN
GNU-Linux semer modeler cultiver Librement.
Mouv’ on the Web think planet and stay libre.

Publicités

Green iTec – Neutralité du Net

Dites au W3C : Nous ne voulons pas de HollyWeb
Source originale Defective by Design  LinkTo 

FSF - HollyWeb - No DRM in HTML5

Hollywood encore lui, son dernier stratagème pour s’accaparer du Web, user de son influence sur le W3C (World Wide Web Consortium) pour introduire de manière passive les gestionnaires de restriction digitales (DRM – Digital Restriction Management) au HTML5 – en d’autres termes, dans la structure même du Web. Des millions d’internautes se sont mobilisées pour rejeter SOPA/PIPA, mais maintenant les gros nababs, éditeurs et distributeurs de contenus multimédias vont tenter de se faufiler par des voies non gouvernementales pour intégrer les restrictions digitales dans chacune de nos interactions en ligne. Les géants du secteur comme Netflix, Google, Microsoft, Adobe et la BBC se sont alliés pour faire aboutir cette désastreuse aberration qui va à l’encontre des missions du W3C « Étendre le potentiel du Web »

Aidez nous à atteindre les 50 000 signatures avant le 3 mai 2013, Journée de mobilisation internationale contre le DRM, nous livrerons ces signatures au W3C (qui se trouve juste en bas de notre rue), et ferons en sorte de faire entendre votre voix.

Vous avez besoin de plus d’informations? lisez cet article publié par nos amis de l’Electronic Frontier Foundation (EFF).

Nous demandons au World Wide Web consortium (W3C) et à ses organisations membres de rejeter la proposition d’introduire les extensions pour médias cryptés (EME – Encrypted Media Extensions), qui incorporerait le support de gestion des restrictions digitales (DRM) au HTML5.

EME serait un pas en arrière irréversible pour les libertés sur le Web. Il approuverait et permettrait les modèles économiques qui limiteraient de manière immorale les utilisateurs qui seraient soumis aux sociétés des médias sans condition sine qua non de libre accès des citoyens au web, tout comme les technologies Flash et Sylverlight qui sont en voie d’extinction, nous ne devrions pas les remplacer par les dernières fantaisies imaginées par les géants des médias numériques et qui seraient sous leur propre contrôle.

En outre, EME est en contradiction avec les valeurs fondamentales du W3C. Il entraverait l’interopérabilité en encourageant la prolifération des greffons et des plugins DRM. Il serait en contradiction avec le principe du W3C de garantir un Web équitable et libre – Ce serait tout simplement laisser une porte dérobée pour les entreprises éditrice et distributrice de médias qui, pour pouvoir jouer un contenu nécessiteraient abusivement un logiciel propriétaire spécifique. Ce serait de l’ignorance délibéré de prétendre le contraire sous prétexte que les propositions ne mentionnent aucunes technologies particulières faisant référence au DRM

A l’intention du W3C et ses organisations membres : ne tissez pas la toile avec les DRM.

Rejoignez le mouvement de contestation et faites entendre votre voix!

Signez la pétition

Eliminate DRM!

  • S’informer, Agir …:

Mimmo D.DN
Mouv’ on the Web think planet and stay free.

Green iTec – Cloud d’Eficient

Pas d’EE pour les centres de données.

Cloud EE

Les principales SSII leaders du secteur des services en ligne, le Cloud, alimentent toujours leurs centres de données au charbon ?

Épinglés par Greenpeace qui a publié un rapport Votre cloud est-il net mettent en évidence ces entreprises, géants de l’informatique et du cloud computing (informatique dématérialisée), faisant l’impasse sur la RSE et l’efficacité énergétique, pas de green computing pour Microsoft, Apple, Amazon, FaceBook, Google, Oracle, HP, etc.

Ces innovateurs, pas très regardant sur la provenance de leur électricité, alimentent donc leurs centres de données au charbon, étonnant ! non, pas vraiment, nous ne parlons pas des fermes de serveurs implantés dans les pays émergents, il s’agit de centres de données implantés en EU et aux US pour la grande majorité, le choix de faire appel au charbon et au nucléaire est une stratégie qui répond uniquement à la rentabilité, au détriment d’une EE faisant appel aux énergies renouvelables.

Green IT rime avec un PUE (Power usage effectiveness) neutre, alors que la demande décentralisée monte en flèche et que les volumes de données nécessitent toujours plus de matériel et d’énergie électrique, les principaux acteurs du secteur IT ne semblent pas converger vers une EE, et leurs installations comme le montre le classement des entreprises et leurs types d’approvisionnement en énergie, que les sources d’approvisionnement ne répondent à aucun critère susceptible de converger vers une efficience énergétique neutre, pas de révolution verte pour les centres de données énergivores, l’innovation technologique c’est pour les geek, pour le green computing on cherche encore…

  • S’informer, Agir …:

Mimmo D.DN

Green iTec – Neutralité du Net

SOPA PIPA ACTA Menaces des libertés et d’Internet.

Logo Fr. Marianne ACTA

SOPA PIPA ACTA, Ne sont ni plus ni moins que de nouveaux jalons d’un vaste projet de mainmise d’Internet, de nouvelles tentatives des grands détenteurs de contenus multimédias, de s’approprier de la toile avec l’aval des gouvernances mondiales d’intérêts communs, et majoritairement Américaines, qui considèrent internet comme un territoire uniquement dédié au make money.

Les tentatives d’appropriation de l’Internet public n’ont qu’un but, toujours le même, nous transformer en objets consommateurs, surveillant nos activités sur le net en scrutant nos moindres faits et gestes…

Finie la libre circulation sur internet, la liberté d’expression, fini le laboratoire ouvert à tous sans distinction, si ces projets aboutissent quelques magistères autoproclamés auront la possibilité de sanctionner sans passer par une juridiction légale…

Internet ne sera plus un territoire actif de libre expression, de partages d’expériences, Internet deviendra un territoire passif où seul le commerce expressément autorisé pourra être accessible…

ACTA - BigBrother

La Quadrature du Net Clairement opposé à cette aberration, nous détaille en quoi ce nouvel assaut contre les libertés et d’Internet, est une menace à peine voilé…

l’APRIL (Association pour la Promotion et la Défense du logiciel Libre), dénonce le danger d’ACTA pour le logiciel libre et les standards ouverts, elle a d’ailleurs mis en exergue la singularité d’ACTA pour le logiciel et les standards ouverts, je cite, Le plus grand danger du texte est qu’il institue un comité ACTA. Celui-ci pourra, une fois le texte signé, le modifier librement avec l’accord des exécutifs, mais sans passer par un vote législatif ni un débat public. La mise en place de ce comité est opaque et antidémocratique, et pourrait permettre à quelques uns de dicter le droit international de façon discrétionnaire, sans respecter les droits des citoyens à connaître et à faire voter la loi par leurs représentants.

Filtrer les contenus … ne mettre en ligne que des contenus implicites … restrictions actives … pour éviter de devenir des utilisateurs passifs rejetons en bloc ACTA !

  • S’informer, Agir …:

Mimmo D.DN

Green iTec – Neutralité du Net

ACTA menace pour Internet

ACTA

Encore une fois on veut museler la liberté d’expression sur Internet, les puissantes entreprises commerciales ne veulent pas que le Web reste un espace libre et citoyen…

L’union Européenne est en train de décider de ratifier ou non l’ACTA et son refus mettrait en échec cette attaque mondiale sur l’Internet libre…

Cette nouvelle tentative de mainmise sur le Web, est également dénoncée au parlement Européen, voir notamment sur le blog de la députée Européenne EELV Sandrine Belier appelant à faire barrage à ACTA.

Internet est de manière grandissante perçu comme un outil de contre-pouvoir, un outil d’expression singularisé par chaque citoyen, il ne doit pas être accaparé par une minorité au détriment de tous…

Signer la pétition sur AVAAZ.org

Mimmo D.DN

Green iTec – Neutralité du Net

Les obscurantistes US tentent une OPA sur Internet.

Save Internet

Nous, citoyens du monde, nous appelons à défendre un Internet libre et ouvert et à voter contre les lois sur le piratage en ligne (« Protect IP Act » et « Stop Online Piracy Act »).

Soutenir un Internet libre et ouvert et à vous opposer aux lois « PIPA » et « SOPA ».

Signez la pétition sur AVAZ.org

Mimmo D.DN

Green iTec Collab society – Groupe d’interaction SI-TIC

Préconiser une convergence efficace libre et durable pour les TIC

GreenPC

Green iTEC, est un lieu d’échanges et de débats portant sur des sujets gravitent autour du système d’information efficient, déployer objectivement de nouveaux aménagements matériel, immatériel et physique, pour une croissance des techniques SI-TIC plus respectueuses de l’environnement tout en répondant aux exigences sociétales.

Le DD pour les techniques SI-TICS ne peut se limiter à l’énergie car les responsabilités sociétales vont au-delà de cette simple considération, le SI et les TIC sont étroitement liées et interdépendant des autres briques inhérentes, le logiciel libre LL va dans le sens de l’efficience matérielle et s’inscrit parfaitement dans un processus de convergence par son mode de conception, de distribution, et son modèle économique fait qu’on n’a pas besoin de changer de logiciel simplement pour y intégrer une fonction supplémentaire, il suffit de la développer soit en interne ou en faisant appel aux développeurs.

Les leviers sont nombreux pour mettre en adéquation RSE et croissance plus respectueuse de l’environnement, Green iTEC projette des actions en faveur du développement durable.

SREeD préconise des solutions matérielles efficaces répondant aux exigences Green Technology.
SRELD préconise les solutions logicielles libres et durables répondant aux exigences de pérennité.

Article liée, Green iTec Centrum par Mimmo D.DN

^

^